Classification :

  • Ordre : Passeriformes
  • Famille : Emberizidae – Vigors, 1831
  • Genre : Emberiza – Linnaeus, 1758

Espèce :

Emberiza citrinella – Linnaeus, 1758

Comment le reconnaître

  • Taille : 16 à 17 cm

  • Oiseau diurne

  • Caractéristiques : le Bruant jaune est parmi les plus grand bruants. Il a un plumage très lumineux, jaune vif sur la tête et le ventre. Son dos et ses ailes sont d’un beau brun-roux. On le rencontre assez rarement et uniquement pendant le printemps sur notre commune.

Description

Le Bruant jaune a un plumage lumineux, majoritairement jaune. Sa tête possède des raies brunes qui peuvent le faire confondre avec le Bruant zizi. Mais le poitrail et surtout le ventre sont beaucoup plus jaune que ceux de son cousin. Il peut aussi être confondu avec le Serin cini qui est aussi jaune mais beaucoup plus petit. Son croupion roux clair est aussi un excellent critère d’identification.

Habitat

Le Bruant jaune affectionne les milieux ouverts à semi-ouverts, donc avec des haies, notamment pourvues d’arbres où il fait son nid. Le bocage est donc son biotope favori.

Alimentation

Le régime alimentaire du Bruant jaune est mixte, mais le régime de base est granivore. C’est celui qui prévaut la majorité du temps. Il consomme toutes sortes de graines, celles de plantes cultivées abandonnées au sol après la récolte mais également les graines de plantes sauvages.
En période de reproduction, particulièrement pour l’alimentation des jeunes qui ont besoin d’une nourriture riche pour leur croissance, le régime devient insectivore.

Nidification

Symbole du paysage agricole dans toute sa diversité, le Bruant jaune occupe une gamme très variée de zones ouvertes comme les prairies naturelles, les friches de tous types, et les cultures morcelées par un réseau de haies. Les mâles ont besoin de perchoirs pour faire entendre leur chant dès la fin février mais surtout de mars à juin.

Comportement social

Le Bruant jaune est sédentaire dans notre région.

Comme tous les bruants, le Bruant jaune est grégaire en période internuptiale. Il forme le plus souvent de petits groupes qui recherchent leur nourriture au sol dans les champs et s’envolant vers les buissons les plus proches à la moindre alerte. Il recherche les graines, de céréales et autres colza, qui ont échappé à la récolte mécanisée moderne. Il le fait souvent en compagnie d’autres granivores comme les pinsons.

Menaces

Le Bruant jaune est classé “Vulnérable” (VU) dans la Liste Rouge des oiseaux nicheurs de France Métropolitaine. Sa faible densité dans notre région (1 couple pour 10 à 250 ha) en fait une espèce à surveiller particulièrement.

La destruction des haies et l’utilisation des pesticides sont les principales menaces pour l’espèce. Le changement climatique ont également un impact non négligeable sur cette espèce à répartition septentrionale.

Vocalisation

Caractéristiques :

Taille : 16 à 17 cm
Envergure : 26 à 27 cm
Poids : 24 à 30 g
Longévité : 12 ans
Nidification : Mai à Août ; 1 à 2 nichées ; 3 à 5 œufs.
Couvaison : 12 à 14 jours par la femelle; envol : 12 à 13 jours.
Emancipation : quelques jours.

Le saviez-vous ?

En dehors de la période de reproduction, le Bruant jaune passe ses nuits dans des dortoirs dans les ligneux en compagnie d’autres bruants (comme le Bruant proyer) et même d’autres fringilles comme les pinsons, les verdiers et les linottes.

Contributions

  • Dominique Sécher au Pallet

Observations

Statistiques reposant sur les observations de Dominique Sécher au Pallet.

 

Le graphique ci-contre montre le nombre d’observations du Bruant jaune réalisées par mois sur la commune du Pallet entre 2014 et 2022. On voit que cette espèce y est plutôt rare et n’a été rencontré qu’au printemps.

Le second graphique montre l’évolution du nombre d’observations du Bruant jaune sur la commune du Pallet depuis 2014.

Crédits

  • Photo d’entête, Comment le reconnaître, Description : Dominique Sécher et Marie-Renée Maillard
  • Vocalisation : YouTube
  • Caractéristiques et alimentation : Oiseaux.net
  • Nidification et Menaces : Atlas des oiseaux nicheurs des Pays de la Loire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.