Classification :

  • Ordre : Passeriformes
  • Famille : Emberizidae – Vigors, 1831
  • Genre : Emberiza – Linnaeus, 1758

Espèce :

Emberiza schoeniclus – Linnaeus, 1758

Comment le reconnaître

  • Taille : 13 à 15 cm

  • Oiseau diurne

  • Caractéristiques : Comme tous les bruants, le Bruant des roseaux possède une longue queue. Bien qu’il soit assez petit, il est reconnaissable de loin grâce à son plumage contrasté. On le rencontre l’hiver dans notre commune où il se trouve en petites troupes sur les buissons au milieu des friches inondées.

Description

Le Bruant des roseaux a un plumage noir et roux sur le dos et des moustaches blanches ainsi qu’un collier blanc caractéristiques. Ceux-ci contrastent fortement avec la tête noire du mâle, surtout en période nuptiale. La femelle présente également des sourcils clairs sur le fond de sa tête rousse.

Habitat

Comme son nom l’indique, le Bruant des roseaux affectionne particulièrement les roselières et les herbes hautes des marais, notamment en période de nidification. L’hiver, on le trouve également dans les prairies et les champs humides, les friches inondées, même assez loin de leurs sites de reproduction.

Alimentation

Insectivore et granivore, comme tous les bruants. le Bruant des roseaux est insectivore à la belle saison pour profiter de la profusion en invertébrés de toutes sortes et en nourrir les jeunes; il est granivore à la mauvaise saison pour profiter de l’abondance des graines tombées au sol où il recherche sa nourriture en progressant par petits bonds.

Nidification

Tous les milieux humides, quelle que soit leur dimension, conviennent au Bruant des roseaux, du moment que le milieu soit bien ouvert et que la végétation lui offre des postes de chant, les saules en particulier.

Les mâles arrivent sur les sites de nidification entre fin mars et mi-avril mais leur installation peut s’échelonner jusqu’en juin, notamment en cas d’inondation printanière.

Comportement social

Les Bruants des roseaux qu’on rencontre l’hiver sur notre commune nichent probablement dans le marais de Goulaine. En effet le Bruant des roseaux est un oiseau plutôt sédentaire, au moins dans notre région.

En période nuptiale, son chant sonore remplis le silence des marais.

En hiver il est grégaire et peut se rassembler dans des dortoirs de plusieurs centaines d’individus. Sur notre commune on peut le voir, certaines années humides, par troupes de quelques dizaines d’individus dans les friches inondées.

Menaces

Le Bruant des roseaux est classé “En danger” (EN) dans la Liste Rouge des oiseaux nicheurs de France Métropolitaine. La réduction des effectifs nicheurs dans les Pays de la Loire amène à rester vigilant.

Le drainage des zones humides, leur conversion en culture ou en peupleraie et l’assèchement des prairies, constituent les principales menaces pour l’espèce.

Les zones humides, même de petite taille, constituent une trame écologique pour la dispersion des individus et un atout pour les populations.

Vocalisation

Caractéristiques :

Taille : 13 à 15 cm
Envergure : 23 à 25 cm
Poids : 17 à 18 g
Longévité : 11 ans
Nidification : Avril à Août ; 1 à 3 nichées ; 4 à 6 œufs.
Couvaison : 12 à 14 jours par la femelle; envol : 10 à 13 jours.
Emancipation : quelques jours.

Le saviez-vous ?

Le Bruant des roseaux est sédentaire dans notre région mais il migre vers le sud en hiver lorsqu’il niche dans le nord de l’Europe et de l’Asie.

L’hiver, recherchez les friches inondées comportant des touffes de buissons. Vous aurez sans doute la chance de le rencontrer.

Contributions

  • Dominique Sécher au Pallet

Observations

Statistiques reposant sur les observations de Dominique Sécher au Pallet.

Le graphique ci-contre montre le nombre d’observations du Bruant des roseaux réalisées par mois sur la commune du Pallet entre 2014 et 2022. On voit clairement que cette espèce n’est présente que pendant les mois d’hiver. En effet en période de reproduction, il préfère les étendues de marais comme celui de Goulaine.

Le second graphique montre l’évolution du nombre d’observations du Bruant des roseaux sur la commune du Pallet depuis 2014.

L’absence avant 2017 peut être due au manque de prospection dans les zones adéquates de la commune.

Crédits

  • Photo d’entête, Comment le reconnaître, Description : Dominique Sécher et Marie-Renée Maillard
  • Vocalisation : YouTube
  • Caractéristiques et alimentation : Oiseaux.net
  • Nidification et Menaces : Atlas des oiseaux nicheurs des Pays de la Loire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.