Classification :

  • Ordre : Passeriformes
  • Famille : Motacillidae – Horsfield, 1821
  • Genre : Motacilla – Linnaeus, 1758

Espèce :

Motacilla cinerea – Tunstall, 1771

Comment le reconnaître

  • Taille : 17 à 20 cm

  • Oiseau diurne

  • Caractéristiques : comme toutes les bergeronnettes, la Bergeronnette des ruisseaux a un corps globuleux vers l’avant et s’étirant vers l’arrière, se terminant par une longue queue approximativement aussi longue que le reste du corps. Elle est grise sur le dessus comme sa cousine la Bergeronnette grise mais d’un beau jaune sur le dessous.

Description

La Bergeronnette des ruisseaux présente un certain dimorphisme sexuel. Le mâle présente une bavette très noire tandis que la femelle a tout au plus quelques plumes grises. L’hiver le beau plumage jaune des parties inférieures tire souvent vers le blanc.

Habitat

La Bergeronnette des ruisseaux n’est jamais très éloignée d’un cours d’eau. Sur notre commune, on la rencontre au bord de nos rivières la Sèvre et la Sanguèze.
Elle fait son nid dans un trou et peut même utiliser un nichoir pourvu qu’il soit au bord d’une eau courante.
On peut la rencontrer dans nos jardins, par temps de pluie, parfois jusque sur les terrasses, à la recherche d’insectes.

Alimentation

L’alimentation de la Bergeronnette des ruisseaux est exclusivement d’origine animale. Elle se nourrit principalement de diptères, mais également de coléoptères, éphémères et libellules. Elle peut consommer également de petits crustacés et mollusques, et parfois, lorsque l’occasion se présente, de tout petits poissons ou leurs alevins.

Comportement social

La Bergeronnette des ruisseaux construit son nid dans une anfractuosité, toujours à proximité d’une eau courante. Elle peut utiliser un nichoir s’il est près d’un ruisseau.

Vocalisation

Caractéristiques :

Taille : 17 à 20 cm
Envergure : 29 cm
Poids : 14 à 22 g
Longévité : 3 ans
Nidification : Mars à Août ; 2 nichées ; 4 à 6 œufs.
Couvaison : 12 à 14 jours par le couple ; envol : 12 à 13 jours.
Emancipation : pas de donnée.

Le saviez-vous ?

Les hochements perpétuels de sa queue lorsqu’elle se déplace en marchant lui ont valu le surnom de « Hoche-queue ».

Contributions

  • Dominique Sécher au Pallet

Observations

Statistiques reposant sur les observations de Dominique Sécher au Pallet.

Le graphique ci-contre montre le nombre d’observations réalisées sur la commune du Pallet tout au long de l’année 2020. On voit que la Bergeronnette des ruisseaux est présent toute l’année mais qu’elle est moins facilement observable au printemps pendant la nidification.

Graphique du nombre d'observations de bergeronnettes des ruisseaux au Pallet
Graphique du nombre d'observations de bergeronnettes des ruisseaux au Pallet
Evolution des effectifs observés au Pallet
Evolution des effectifs observés au Pallet

Le second graphique montre l’évolution du nombre d’observations sur la commune du Pallet depuis 2014.

Crédits

  • Photo d’entête, Comment le reconnaître, Description : Dominique Sécher et  Marie-Renée Maillard
  • Vocalisation : YouTube
  • Caractéristiques : Oiseaux.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.