Classification :

  • Ordre : Passeriformes

  • Famille : Alaudidae – Vigors, 1825

  • Genre : Alauda – Linnaeus, 1758

Espèce :

Alauda arvensis – Linnaeus, 1758

Comment le reconnaître

  • Taille : 16 à 19 cm
  • Oiseau diurne
  • Caractéristiques : l’Alouette des champs est de la taille d’un gros moineau et se distingue de l’Alouette lulu par sa queue plus longue et l’absence de sourcil marqué. Sa calotte est également plus érectile (Photo d’entête et contribution Dominique Sécher). Mais c’est encore par son chant composé de phrases plus complexes que l’on reconnait l’Alouette des champs.

Description

L’Alouette des champs est un passereau de taille plutôt grande au plumage brun avec des liserés clairs qui la rendent invisible lorsqu’elle est sur le sol. Son ventre est plus clair, presque blanc et permet de la repérer lorsqu’elle se perche sur un buisson ou sur la vigne.

Habitat

L’Alouette des champs vit dans des paysages ouverts sans arbres ni herbes hautes. Elle préfère les prairies et les jachères. Elle est un indicateur biologique des grandes plaines céréalières, sa présence étant corrélée à la qualité de l’habitat, au type de culture et à la hauteur du chaume, préférant les herbes coupées tout en évitant les terre nues.

Alimentation

L’Alouette des champs est principalement granivore, consommant des graines et des feuilles de céréale. En période de reproduction, les besoins en protéines animales la font consommer des insectes et leurs larves.

Comportement social

Pendant la saison de reproduction, l’Alouette des champs attire l’attention par ses vols chantés avec de longues strophes mélodieuses. Elle défend alors son territoire au-dessus d’une prairie dont l’herbe n’est pas trop haute.
En hiver l’Alouette des champs est plutôt grégaire, se rencontrant par bandes de plusieurs dizaines d’individus.
Entre les deux périodes, l’Alouette est migratrice, se déplaçant parfois de plusieurs milliers de kilomètres.

Vocalisation

Caractéristiques :

Taille : 16 à 19 cm
Envergure : 30 à 36 cm
Poids : 45 à 50 g
Longévité : 12 ans
Nidification : Avril à Août ; 2 à 3 nichées ; 2 à 5 œufs.
Couvaison : 11 jours par la femelle ; envol : 9 à 10 jours.
Emancipation : 9 à 10 jours.

Le saviez-vous ?

Le chant émis en vol est plus complexe que celui émis du sol. Il peut inclure des imitations d’autres espèces.

Contributions

  • Dominique Sécher et Marie-Renée Maillard au Pallet

Observations

Statistiques reposant sur les observations de Dominique Sécher au Pallet.

Le graphique ci-contre montre le nombre d’observations réalisées sur la commune du Pallet tout au long de l’année 2020. On voit que l’Alouette des champs est plus grégaire l’hiver (pic du nombre d’oiseaux en février).

Graphique du nombre d'observations de l'alouette des champs au Pallet
Nombre d'observations de l'alouette des champs au Pallet

Le second graphique montre l’évolution du nombre d’observations sur la commune du Pallet depuis 2014. Cette augmentation peut être en partie expliquée par la reconquête des friches herbues après l’arrachage des vignes, notamment dans le nord-ouest de la commune.

Crédits

  • Photo d’entête : Image par Kathy Büscher de Pixabay
  • Comment le reconnaître, Description (sauf Le saviez vous) et observations : Dominique Sécher
  • Le saviez vous et alimentation : oiseaux.net
  • Comportement social : INPN
  • Vocalisation : YouTube

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.